#smartphone pliable #motorola #samsung #xiaomi #lg #huawei

MobileJunky  >  Smartphone Pliable  >  Le PDG de Huawei évoque des smartphones pliables à 1000€, et plus surprenant, des écrans atteignant 200 pouces !

Le PDG de Huawei évoque des smartphones pliables à 1000€, et plus surprenant, des écrans atteignant 200 pouces !

Publié le 11/03/2019 par MobileJunky



Dans une interview accordée à la publication allemande De Welt, Richard Yu, PDG de Huawei en charge des technologies grand public, a exprimé une vision pour l'avenir de l'entreprise qui est pour le moins ambitieuse et qui frôle l'étonnement.

Dans l'interview, il a exprimé la conviction que son entreprise va bientôt dépasser Samsung en part de marché, en disant "Nous allons passer Samsung et être le leader du marché au plus tard l'année prochaine. Nous sommes déjà proches."

Il avait déjà l'impression que son entreprise était bien en avance sur Apple en termes d'innovation, affirmant qu'Apple aurait du mal à lancer un smartphones pliable cette année ou même l'année prochaine.

Bien sûr, un téléphone de 2300 euros n'est pas exactement un appareil du marché de masse, mais il a exprimé la conviction que dans un an ou deux, les téléphones atteindront la barre des 1000 euros, et coûteront finalement moins de 500 euros, en particulier lorsque les autres OEMs commencent à les produire. Il a suggéré sans ironie que malgré les brevets de Huawei sur la technologie, les OEM chinois sont susceptibles d'imiter leurs appareils et de faire baisser les prix.

Bien sûr, si l'appareil était un succès retentissant, il dit qu'il pourrait "accélérer la production de masse à tout moment".

Yu a noté que si les téléphones qui se déploient à de plus grands écrans deviendraient standard à l'avenir, dans quelques années, il s'attendait à ce que les téléphones aient 100 à 200 pouces (5 mètres) écrans. Cela ne serait bien sûr pas possible via des dispositifs physiques, mais via des lunettes de réalité augmentée, et il a dit que Huawei travaillait déjà sur de tels dispositifs, et n'aurait pas besoin de 5 ans pour les mettre sur le marché.

Huawei subit bien sûr beaucoup de pression de la part des Etats-Unis à propos des allégations d'espionnage, que Yu a vigoureusement réfuté, mais il a noté que, si elle était forcée, la société passerait des systèmes d'exploitation occidentaux tels que Windows et Android à sa propre solution interne, mais qu'elle préfère "travailler avec les écosystèmes de Google et Microsoft".

Les appareils Huawei sont déjà incroyablement populaires en Europe, ce qui suggère que l'entreprise ambitieuse à l'échelle mondiale a peut-être ce qu'il faut pour donner vie à sa vision massive après tout.

Via Areamobile.de


En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus, services et publicités liés à vos centres d'intérêt.
En savoir plus

Fermer