Conseils : les erreurs à ne pas faire en recrutement

En tant que manager ou chef d’entreprise, vous avez déjà été confronté à des candidats qui commettent des bourdes. Des petites erreurs, mais qui peuvent parfois leur coûter le poste de leur rêve. Eh bien, pour les recruteurs, c’est la même chose : une petite faute et vous perdez en un claquement de doigt la perle rare que vous cherchez tant pour votre équipe. Voilà qu’il vous faut alors recommencer tous les processus de recrutement. Une erreur de casting peut coûter très cher à votre entreprise : il serait dommage de ne pas mettre toutes les chances de votre côté. Nous vous parlons dans cet article des erreurs qui sont trop souvent commises par les recruteurs. 

Bâcler la rédaction de l’annonce 

L’offre d’emploi est la première chose que les candidats verront. Hors de question que celle-ci soit bâclée ou qu’elle renvoie une mauvaise image de votre entreprise. Au-delà des informations incontournables à ajouter (type de contrat, date de publication, expérience requise, localisation…), il est indispensable que l’annonce soit attractive pour les lecteurs. Elle doit donner envie de postuler et de rejoindre l’entreprise. Ne copiez pas les structures d’annonces standardisées. Vous risquez de voir votre offre se noyer dans la masse d’annonces que consultent les candidats en recherche d’emploi. Pour vous démarquer, vous n’avez pas forcément besoin de faire dans l’originalité. Mais il faut au moins que votre description soit précise, qu’elle soit irréprochable en termes d’orthographe et qu’elle en dise plus sur la culture d’entreprise. C’est comme cela que vous pourrez attirer les bons profils pour le poste. 

A découvrir également : L'essor de la traçabilité dans le transport et la logistique

Ne pas utiliser de logiciel de recrutement 

Quoi de plus chronophage que de devoir poster l’offre rédigée sur tous les jobboards, de devoir répondre aux différentes personnes qui postulent et d’organiser les entretiens ? Simplifiez-vous la vie et installez sans plus tarder un logiciel de recrutement. Cet outil vous assiste au quotidien et vous permet d’envisager les processus de recrutement beaucoup plus sereinement. Plus d’oubli, ni de temps perdu : vous pourrez vous consacrer à votre cœur de métier tout en attirant les bonnes personnes. 

Ne pas impliquer le service en question dans le processus

Puisque le candidat va intégrer un service spécifique de l’entreprise, autant que celui-ci ait son mot à dire pendant le processus d’embauche. La rédaction de l’offre devra se faire en collaboration avec les acteurs opérationnels, afin de cibler des recrues qui correspondent vraiment au poste recherché. Ils peuvent également vous aider à mener les entretiens. 

A lire aussi : Logo Tesla : histoire de la marque et origine du symbole

Ne pas préparer l’entretien d’embauche

Le meilleur moyen de rater son recrutement est d’arriver comme un touriste aux entretiens. Vous devez autant convaincre le candidat d’intégrer votre entreprise, que le candidat doit vous convaincre de l’embaucher. Prenez le temps de recevoir le candidat (à l’heure), de poser les questions que vous avez préparées en amont afin d’avoir une idée globale du profil de la personne et présentez l’entreprise et le poste. Assurez-vous de connaître par cœur la fiche de poste afin de pouvoir répondre correctement à toutes les questions du candidat.

Ne pas vérifier les références des candidats

Une des erreurs les plus courantes que commettent les recruteurs est de ne pas vérifier les références d’un candidat. Bien qu’il puisse sembler évident que ce soit une étape cruciale du processus de sélection, trop souvent cette tâche est laissée de côté en raison de contraintes temporelles ou d’une charge de travail trop importante.

Il faut penser aux antécédents professionnels du candidat et à sa capacité à travailler en équipe. Les références peuvent aider à fournir ces informations ainsi qu’à confirmer certains aspects clés du CV tels que les expériences professionnelles passées et le niveau d’éducation atteint par le candidat.

Il existe plusieurs façons pratiques pour effectuer ces vérifications comme contacter l’ancien employeur directement ou passer par un cabinet spécialisé dans la vérification des références. Il faut toutefois être respectueux lorsqu’on contacte l’ancien employeur afin de ne pas leur faire perdre leur temps car cela peut entraver notre démarche future si nous avons besoin encore une fois de leur aide.

En fin de compte, prendre le temps nécessaire pour effectuer correctement la vérification des références est crucial si on veut éviter certains problèmes futurs avec notre nouveau collaborateur, notamment sur sa capacité à travailler efficacement avec ses collègues ou son aptitude à résoudre rapidement un problème donné.

Ne pas offrir une rémunération compétitive ou des avantages attractifs

Une autre erreur fréquemment commise dans le processus de recrutement est de ne pas offrir une rémunération compétitive ou des avantages attractifs. Les entreprises qui essaient d’économiser sur les coûts liés aux salaires et aux avantages sociaux ont tendance à avoir du mal à attirer les meilleurs candidats.

Lorsque vous proposez un salaire et des avantages, il faut se renseigner sur les taux moyens pratiqués ainsi que les autres avantages proposés par la concurrence afin de rester compétitif sans pour autant plomber son budget.

Il faut garder à l’esprit que la culture d’entreprise peut être un facteur décisif chez certains candidats. En effet, une entreprise offrant une ambiance agréable avec des horaires flexibles peut être préférée plutôt qu’une entreprise proposant un salaire élevé mais ayant une mauvaise ambiance en interne.

Il faut prêter attention aux différents types de bénéfices qui peuvent rendre l’offre globale plus attractive : assurance santé complémentaire, primes exceptionnelles, etc. Tout cela doit pouvoir motiver le nouveau collaborateur car souvent ces petits détails font toute la différence entre deux propositions équivalentes en termes financiers bruts.

Lors du processus de recrutement, il faut non seulement reconnaître la valeur des talents recherchés, mais aussi leur offrir un package suffisamment attrayant (à la fois sur le plan financier et en termes d’avantages sociaux) afin de les convaincre de choisir votre entreprise.

ARTICLES LIÉS